Un mauvais référencement n’est pas forcément signe d’échec ou de mauvaise qualité de votre site internet. J’en suis sûre que vous avez essayé tant bien que de mal à vous positionner en première page de Google ou Bing. Site internet, site vitrine, blog, e-commerce, ces outils en terme de communication permettent de montrer son expertise, ses produits, ses services ou sa passion dans un domaine précis.

Posséder un site internet est un atout de visibilité, même si cela prend du temps, ça favorisera l’échange d’informations avec vos visiteurs. Il faut également prendre en compte les algorithmes des moteurs de recherche qui peuvent pénaliser votre visibilité ainsi que les mauvaises pratiques SEO (black hat, achat de backlinks).

Pour une bonne amélioration de votre visibilité en ligne, voici les 7 erreurs courantes qui déstabilisent le référencement de votre site internet.


tablette clavier google

Piqûre de rappel, c’est quoi le référencement naturel?

Ou le SEO (Search Engine Optimisation) est un ensemble de techniques déployé pour référencer des pages web de manière à arriver en première page sur les moteurs de recherche. Ces techniques d’optimisation sont les suivantes:

  • balises HTML, des URLs et des métas données,
  • bons mots clés,
  • backlinks de qualité,
  • l’aspect technique (arborescence, UX, temps de chargement),
  • référencement local,
  • contenu long et de qualité,
  • le maillage interne,
  • fichier robot.txt et le sitemap,
  • les extraits enrichis (rich snippets),
  • le site responsive ou « mobile friendly »

En appliquant ces règles dictées par les moteurs de recherche, votre visibilité s’améliorera.

D’ailleurs, si vous ne comprenez rien au SEO, vous pouvez consulter la rubrique « référencement naturel » de mon blog ou aller sur ce guide de Google pour bien débuter en SEO même si vous êtes débutant. Il n’y a pas d’âge pour apprendre!

Pourquoi c’est important de prendre en compte le SEO?

Le but sur les moteurs de recherche est de se montrer pas de rester invisible. Vous souhaitez améliorer la visibilité de votre site internet pour vos visiteurs? Bien sûr que oui.

C’est important dans la mesure où Google est le moteur de recherche le plus utilisé et consulté à travers le monde. Il permet aussi d’obtenir un trafic de qualité. La recherche organique est une première source d’acquisition, il serait dommage de s’en priver.

Cependant, votre visibilité ne sera pas visible avant plusieurs mois, en employant toutes ces techniques d’optimisation. Les résultats positifs sont visible entre 6 mois et 1 an si votre site internet a été crée par une équipe digitale et accompagné par des spécialistes en SEO. Pour les petits sites, ne possédant pas d’équipe digitale appropriée, les freelances par exemple, ça sera au-delà de 1 an. Attention, ces chiffres ne donnent qu’une estimation et souvent constatée.

À force de travail, de patience et de persévérance, vos efforts finiront par payer.

À qui je dois faire appel pour améliorer la visibilité de mon site internet?

Cela dépend de vous, prenez en considération vos besoins et votre budget. Vous avez le choix de faire appel soit à une agence spécialisée en référencement naturel ou SEO, vous former vous-même ou à un freelance spécialiste en SEO.

Il existe pleins d’agences SEO, choisissez les en fonction du budget que vous allez allouer, faites une recherche sur le web, comparer les avis et contacter les en demandant un devis. Vous pouvez faire la même chose pour les freelances.

Si vous avez besoin d’une aide particulière et me raconter les soucis que vous rencontrez, n’hésitez pas à me contacter ici.

google ordinateur portable

Comment je peux améliorer mon référencement?

Avant de commencer à évoquer ce sujet, si vous êtes impatient, c’est pas la peine de vous y aventurer.

Favoriser une position prend du temps, Google indexe plus de 130 milliards de pages, bon vous êtes dans le lot mais pas « prioritaire« .

Voici plusieurs façons de l’améliorer sa visibilité sur Google:

  • optimiser ou réécrire les balises HTML, les URLs et les métas données pour permettre aux visiteurs d’accéder rapidement à vos contenus,
  • restructurer l’arborescence du site internet pour que les googlebots comprennent le sens,
  • choisir les bons mots clés avec peu de volume de recherche et peu de concurrence, privilégiez toujours ceux à longues traînes,
  • écrire un contenu long environ 1800 mots et de qualité,
  • interagir efficacement sur les réseaux sociaux,
  • améliorer sa visibilité locale, notamment votre fiche Google My Business,
  • performer l’aspect technique tel que le site responsive, mobile-friendly, l’expérience utilisateur, le temps de chargement,
  • insérer des backlinks de qualité ce sont des liens entrants de votre site à partir d’un autre site,
  • limiter le maillage interne en insérant pas trop de liens internes dans une seule page web (6 maximum),
  • vérifier que vos contenus ou vos URLs ne sont pas dupliqués (par exemple, 3 liens qui se dirigent vers la même page web),

Ces 7 erreurs qui ruinent votre référencement sur Google

1- La mauvaise optimisation des balises métas et des URLs

C’est l’une des erreurs la plus courante et autant se dire personne n’est parfait. Mal optimiser les balises ne feront pas améliorer votre référencement et pourtant c’est la base en SEO.

Les balises métas et les URLs ont un rôle bien précis, elles permettent d’accéder au contenu facilement pour les visiteurs. Elles permettent de faire comprendre le sens à Google.

Concernant les URLs, Google peut désormais les modifier lui-même, il a modifié le « mode de génération des titres de pages web« . Ce nouveau système modifie les titres de vos pages pour qu’ils soient plus adaptés au contenu proposé pour les visiteurs et peu importe la requête. Depuis 2020, Google modifie également vos métas description, donc c’est à vous de bien les optimiser et de rendre fidèle le contenu en fonction des requêtes saisies.

Voici donc les balises HTML à optimiser:

  • la méta description: 160 caractères maximum avec plusieurs mots clés, décrire de manière claire le contenu de la page,
  • la balise titre « title »: 70 caractères maximum, décrire le contenu de la page à travers le titre,
  • la balise d’en-têtes (Hn): de H1 à H6, ce sont des titres qui sont visibles dans un article de blog et invisibles sur Google. Le H1 est le seul et unique dans un article, plusieurs H2, H3 et H4, les H5 et H6 sont très peu utilisés et avec pertinence,
  • la balise « alt »: balise pour insérer un texte alternatif dans une image ou vidéo, ce texte est destiné aux personnes atteint d’un handicap (visuel, auditif et surdité),

Les URLs (adresse internet) doivent aussi être optimisées pour Google et les internautes:

monsite.fr/blog/seo/comment-determiner-strategie-seo-performante/ a une URL explicative

monsite.fr/index.php?pages=index&id=1234 est une adresse qui est incompréhensible car il y a des caractères spéciaux.

Quelques conseils pratiques pour bien optimiser vos URLs

  1. utiliser des mots clés simples, pertinents et clairs,
  2. éviter les caractères spéciaux tel que les @, #, &, \, %, * et les ponctuations,
  3. écrire une URL facile à lire et à comprendre,
  4. insérer toujours avec un mot clé principal en rapport avec le thème,
  5. les chiffres sont autorisés et n’impacteront pas votre SEO,
  6. utiliser uniquement des tirets pas des underscores (_),
  7. mettre une URL avec le même titre de la page,
  8. limiter les catégories, en y insérant trop dans une URL cela impactera votre SEO,
  9. la fin d’une URL possède toujours un slash /,
  10. ne sur-optimiser pas l’adresse c’est du spam,
  11. utiliser que des lettres en minuscules, les majuscules n’ont pas d’utilités,
  12. 60 caractères maximum dans une URL

2- La duplication des contenus

Cela peut vous paraître bête mais des contenus et des URLs dupliqués impactent fortement votre référencement. Le « duplicate content » est un contenu identique mais sur 2 pages différentes.

contenu dupliqué

Ces fameux contenus dupliqués sont des copiés-collés et sans la moindre modification. Il existe des outils pour repérer comme votre signature (ce n’est pas suffisant), la déclaration d’une mise à jour de votre site comme Ping-o-Matic ou PingFarm (outils gratuits), la publication automatique sur les réseaux sociaux comme Buffer ou Hootsuite.

Si cela n’est pas suffisant pour vous et que vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez signaler à Google que l’un de vos contenus a été dupliqué, c’est à cette adresse, formulaire en anglais. Avant toute action, pensez à dialoguer avec celui qui a copié votre contenu, si aucun signe, mettez vous à l’action.

Ces contenus plagiés sont souvent dans différentes URLs, vous ne serez pas pénalisé mais moins bien référencé.

Comment repère t-on ces contenus dupliqués? Et quelles sont les solutions?

Vous pouvez utiliser des outils comme SiteLiner, ScreamingFrog ou Duplicate Content Checker. Voici quelques astuces pour les repérer:

  • http/https: si le site est accessible dans la version sécurisé ou non, c’est qu’il a été dupliqué,
  • www ou sans: si le site est accessible avec le « www » ou sans, c’est qu’il a été dupliqué,
  • les pages non favorisantes: elles sont utilisées dans des CMS comme les pages catégories, tags…..Wordpress en génère beaucoup, pas besoin de les indexer

Les solutions sont multiples comme l’indication d’une redirection d’url 301 qui permet de redirigé le contenu dupliqué vers l’original, l’utilisation de la balise canonique « rel=canonical » indique que l’URL doit être traitée comme celle de l’URL dupliqué et le bons paramétrages dans les CMS comme l’utilisation de Plug-in.

3- L’illisibilité du contenu

Un contenu impossible à lire pénalise votre référencement et c’est l’algorithme E.A.T de Google qui le dit. Cet algorithme a pour définition de juger les contenus en 3 critères:

  1. Expertise = expertise
  2. Authoritativeness = autorité
  3. Trustworthiness = fiabilité

Ces critères ne concernent pas tous les domaines d’activités. L’expertise concerne le monde médical, santé et finance. L’autorité pour tous les sites et la fiabilité pour les e-commerces. Google juge le contenu si il est de qualité et pertinent. Il doit montrer une expertise dans un domaine de la part de son auteur, de son autorité et de la confiance vis à vis des utilisateurs.

Si la qualité est importante, la présentation l’est également. Le contenu doit être lisible, pour qu’il le soit n’utilisez pas trop de gras ou d’italique, pas trop de termes trop techniques, pas de police de caractère trop grande ou trop petite et pas de couleur qui pique les yeux.

4- La mauvaise expérience utilisateur

Sur ordinateur de bureau ou de portable, tablette et smartphone, l’utilisateur doit se sentir bien en venant sur votre site. Bien entendu, votre site doit être « responsive« , c’est-à-dire adapté à toute taille d’écran.

Plus de 37 millions de français se connectent à internet sur leur mobile quotidiennement. L’achat d’un smartphone a dépassé celui de l’ordinateur de bureau. Le but est d’attirer les utilisateurs à travers d’autres moyens autre que l’ordinateur.

On appelle cela l’UX (User eXperience), l’expérience utilisateur est l’une des tendances SEO depuis 2018, votre site internet doit se reposer sur l’ergonomie, le confort visuel, l’interaction agréable et le temps de chargement rapide, ce sont des impacts émotionnels. L’UX se travaille sur 3 points:

  1. l’apparence: crédibilité, confiance, harmonie et esprit,
  2. le ressenti: interaction et réaction,
  3. l’utilisabilité: fonctionnel, individualité et prévisibilité

En résumé, l’utilisateur doit avoir une bonne expérience lorsqu’il naviguera sur votre site internet depuis son mobile. L’UX peut devenir une mauvaise expérience si l’utilisateur a l’impression d’être envahi par certaines choses éprouvant le besoin de quitter votre site comme des publicités, une inscription forcée à une newsletter ou une obligation de payer pour voir un contenu.

smartphone femme sac

Pourtant, avoir un site 100% responsive a un impact positif sur votre référencement sur mobile. Il est aussi important de se voir apparaître sur internet mobile et voici 6 principes pour avoir un site responsive.

5- L’absence d’une stratégie

Le contenu améliore votre SEO si votre stratégie SEO est perspicace. Votre contenu se repose sur une cohérence, des objectifs, une qualité et une pertinence. Élaborer une stratégie ne veut pas dire que ça va fonctionner dès la première fois. La visibilité du contenu prendra du temps.

Enfin, n’oubliez pas de mesurer les performances et les actions de votre stratégie une fois celle-ci terminée.

6- Le mauvais choix dans les mots clés

Le choix des mots clés à son importance car il fait parti de votre stratégie SEO. Pour les choisir, 4 critères pour vous aider à faire votre choix correctement:

  1. la pertinence: correspondance avec le contenu de la page,
  2. la concurrence: peu concurrentiel,
  3. la réputation: un volume de recherche faible,
  4. la spécificité: les mots clés « spécifiques » à une requête

Les mots clés sont à choisir une fonction du type et de votre activité. Ne les choisissez pas si il n’y a aucun rapport.

7- L’omission des outils SEO

De nombreux outils sont à votre disposition pour en résulter les performances SEO de votre site internet.

Les outils gratuits:

Les outils payants offrent plus de fonctionnalités pour vous aider à améliorer votre référencement comme SEMRush ou Ahrefs.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :