Dans le domaine du référencement naturel, l’optimisation des balises est primordiale. Le HTML est le langage informatique de balisage crée au début des années 90. Le développement web est l’une des matières qu’apprend un rédacteur web.

Améliorer sa visibilité en ligne est l’un des premiers objectifs fixé par le rédacteur web. Les balises HTML permettent aux internautes de donner des informations sur le contenu de chaque page web grâce à des extraits de texte visible sur les moteurs de recherche.

Quelles sont ces balises à consolider pour votre référencement naturel?

balises HTML

Commençons par le début, qu’est-ce qu’une balise HTML?

En réalité elles sont plusieurs, ce sont des éléments de code HTML (HyperText Markup Language) qui se situent sur une page web. Le HTML est un langage informatique qui permet de créer une page web et d’écrire son contenu. Une balise est représentée par un chevron ouvrant < (signe supérieur, à côté du « w » sur votre clavier) et par un chevron fermant > (signe inférieur, maj+signe inférieur).

Exemples: <p> qui signifie « paragraphe », <ul> représente une liste, <strong> qui signifie gras etc…..

Pour afficher les balises HTML d’un site web, pour la version ordinateur, clic droit sur votre souris puis « afficher le code source« . Pour la version Android, saisir « view-source:adresse du site web« . Il existe aussi des applications pour afficher le code source.

Les optimiser, est-ce nécessaire?

L’optimisation ne sert pas uniquement à augmenter votre visibilité sur le web, même si elles jouent un rôle prépondérant dans le référencement naturel. Elles servent également à indiquer aux internautes les informations qui leur semblent utiles et importantes, et pertinentes pour les moteurs de recherche.

Elles sont également nécessaires à l’expérience de lecture et d’utilisateur, à l’ergonomie du site web et à la pertinence du contenu. Les moteurs de recherche sont capable de comprendre et d’interpréter ces balises grâce à l’Intelligence Artificielle. Donc pour répondre, oui les optimiser est nécessaire et c’est une partie du travail d’un rédacteur web, qui ne peut pas faire l’impasse dessus.

ordinateur code html pexels

Ces 5 balises à améliorer en SEO

1- La balise « title » ou « titre »

En HTML, elle est située au dessus de la balise <meta description> et visible sur les moteurs de recherche et sur l’onglet d’une page.

balise titre onglet

La phrase de la balise apparaît en bleue sur les moteurs de recherche et violet si vous avez déjà cliqué dessus.

Cette balise décrit le contenu de la page en un titre et en 70 caractères maximum. Cela permet d’accéder à la page web directement.

2- La balise « meta description »

Elle est affichée en dessous de la balise <titre> sur les moteurs de recherche et sur la page. Elle sert à définir le contenu de la page en 165 caractères maximum en y insérant quelques mots clés (pas trop).

Cette balise a un impact direct sur le référencement naturel, la description offre de précieuses informations aux internautes. Même si elle vous paraît « imparfaite« , elle peut-être modifiée et optimisée sans cesse.

3- Les balises « d’en-têtes »

Appelé aussi <Hn> et plus connu sous le nom de H1, H2 à H6. Ils représentent les titres dans un article. On les reconnaît facilement à la taille de police de caractère.

Il ne faut pas confondre avec la balise « titre » qui ont des titres qui sont affichés et visibles sur les moteurs de recherche. Les en-têtes sont bien visibles à l’intérieur d’un article et invisible pour les internautes.

Le <h1> est le seul et le principal, cette balise indique aux moteurs de recherche le contenu de la page. Le <h2> est le sous titre du titre principal, le <h3> est le « sous sous titre » ect….. C’est une hiérarchisation des titres en quelque sorte, du plus important au moins important.

4- La balise « alt »

Connu aussi sous le nom <attribut>, c’est un texte alternatif. Elle est destinée aux images. L’attribut décrit l’image en quelques mots et qui permet l’indexation. Cette balise est considérée comme un facteur de « pertinence » pour les moteurs de recherche.

Google ne voit pas les images et ne peut la décrire, son interprétation est totalement différente de celui d’un texte. C’est donc au propriétaire du site web ou développeur de décrire l’image pour les internautes et ceux atteints de handicap visuel.

Référencer ces images est primordial pour votre référencement. En effet, les internautes aiment solliciter des informations via d’autres contenus (photos, vidéos, podcasts, infographie) et Google Image ou Bing Image vous apporte de nouveaux visiteurs pouvant générer du trafic vers votre site web.

Enfin, il n’est pas utile d’insérer du texte dans l’attribut <alt>, 3 mots suffisent aux robots pour comprendre la signification de l’image.

balise robot indexation

5- La balise « robot »

Cette balise meta indique au moteur de recherche des actions qui seront indexées ou pas en y ajoutant une valeur. Plusieurs valeurs peuvent être insérer et sur la même ligne avec une virgule entre deux valeurs. Le tableau ci-dessus montre les différentes valeurs qui sont utilisées.

Nom des valeursSignificationExemple en HTML
nofollowne pas suivre les liens sur une page<meta name= »robots » content= »nofollow » />
noindexn’indexe pas les pages souhaitées<meta name= »robots » content= »noindex » />
allindexe et suit<meta name= »robots » content= »all » />. Valeur par défaut.
noneinterdit l’indexation et le suivi des liens<meta name= »robots » content= »none » />
nosnippetn’affiche pas la description dans la page de résultat (snippet)<meta name= »robots » content= »nosnippet » />
max-snippetindique le nombre de caractères à afficher au maximum<meta name= »robots » content= »max-snippet:[nombre] » />
max-image-previewtaille d’image maximum à afficher<meta name= »robots » content= »max-image-preview:[nombre] » />
ma-video-previewnombre de secondes maximum dans l’extrait d’une vidéo <meta name= »robots » content= »max-video-preview:[nombre] » />
noarchivepas d’accès ni affichage en cache des liens<meta name= »robots » content= »noarchive » />
nocachemême chose que noarchive mais sur Bing<meta name= »robots » content= »nocache » />
notranslatepas de lien traduit<meta name= »robots » content= »notranslate » />
noimageindexpas d’image à indexer sur une page<meta name= »robots » content= »noimageindex » />

Par quel moyen insérer ces balises?

Sans les connaissances d’un développeur

Les CMS proposent de créer votre propre site internet sans coder à partir de leur site. WordPress est le plus connu et le plus utilisé dans le monde, d’autres existent comme Wix, Webnode, Shopify (pour le e-commerce). Ces CMS ont une section qui est dédiée à l’insertion des mots dans les balises, donc pas besoin d’en créées puisqu’elles existent déjà.

Avec un logiciel spécifique

En revanche, si vous avez les connaissances accrues en développement web et langage informatique, il existe d’autre solution.

Soit le créer vous même à partir d’un logiciel OpenSource comme Joomla, WordPress ou Drupal, ou à partir de template HTML disponible gratuitement sur la toile. En n’oubliant pas de trouver un hébergeur, un nom de domaine ainsi que des identifiants (envoyés par l’hébergeur) pour avoir accès à la base de données (racine) de votre site internet.

Combien ça coûte pour créer son propre site?

Si vous avez décidé de passer par un CMS, tout dépend de votre projet, de vos besoins et de votre budget. Allez voir directement sur leur site pour voir les tarifs. Les tarifs les plus bas n’offrent pas toutes les fonctionnalités par rapport aux tarifs élevés.

Concernant les logiciels OpenSource, le téléchargement et l’utilisation sont gratuit mais il faudra passer par la case carte bleue pour l’hébergement et le nom de domaine compté entre 15€ et 50€ par an. Cependant, des frais seront à prévoir comme la promotion de votre site web (publicité), la création d’un logo professionnel ou les surcoûts du fournisseurs d’accès à Internet.

Il se peut que vous n’avez pas le temps de le créer vous même ou que si vous souhaitez avoir un site web très SEO friendly avec un design moderne, dans ce cas précis, il existe des agences mais le coût sera élevé, entre 2500€ et 10 000€. Ces tarifs sont approximatifs mais il prend en compte beaucoup de fonctionnalités: nom de domaine, hébergement, site responsive, plusieurs pages web (mentions légales, contact…), le référencement et une adresse email personnalisée.

(4 commentaires)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :