C’est la question fatidique et déterminante. Fixer ses tarifs n’est pas si simple et cela reste une difficulté supplémentaire. Les prix que le freelance devra définir dépend de nombreuses choses. Même si ils sont totalement indépendants et libres, ils doivent néanmoins rester accessibles.

Voici comment fixer ses tarifs quand on est auto-entrepreneur et quels sont les pièges à éviter?

euros pièces billets

D’abord, définissez le tarif fixe pour chaque service.

Fixez les en fonction…..

Des charges et des frais

Un freelance a des charges et des frais à payer comme toutes entreprises. Les charges sont la cotisation sociale et les impôts (versement libératoire sur le revenu, taxe foncière sur les entreprises/CFE) et certains frais que cela peut engendrer:

  • achats (fourniture, logiciel, outil, matériel),
  • abonnement (internet, outil en ligne, mobile),
  • frais de déplacement et/ou transport en commun,
  • complémentaire santé et retraite,
  • assurance professionnelle,
  • nourriture et/ou hébergement (déjeuner ou hôtel)
  • location d’un local

Attention, certains frais ne sont pas « obligatoires » mais peuvent-être imposés.

Toutefois, le client se donne le droit de demander des justificatifs lorsque le freelance demande un remboursement des frais et si ils sont inclus dans un contrat. Sinon, il peut refuser de payer certains frais si rien n’est justifiés.

argent billets pièces euros

De la mission (taux horaire ou journalier)

Si il s’agit d’une mission de courte durée (entre 1h30 et 2h), privilégier le taux horaire. Pour calculer votre taux horaire, voici comment y procéder:

Partez du salaire net que vous aimeriez avoir + les frais & charges dans le mois / nombre d’heures travaillés dans le mois

1500€/net par mois + 300€ de frais et charges / 140 heures = 12,85€/heure

Si les missions se succèdent ou que vous avez des missions de 2-3 jours par semaine, définir votre taux journalier reste la meilleure solution. Cependant, le taux dépend du niveau d’expérience du freelance. Si il est débutant, le taux ne sera pas élevé si le cas contraire, attendez vous à des tarifs beaucoup plus élevés.

billets euros cinquantes

De la concurrence, du marché ou d’un secteur

Les tarifs des freelances peuvent être concurrentiels selon le marché. Il faudra donc repérer les tarifs des concurrents qui risquent mettre à mal votre travail et vos futurs projets. Toutefois, en faisant une recherche sur Google, vous pourrez voir des tarifs « indicatifs » et avoir une petite idée.

Si votre marché est grand, visez plutôt un secteur (ou une niche) pour commencer. Cela ne sert à rien de voir les choses en grand parce que vous risquez de vous perdre assez rapidement.

Du niveau d’expérience, de la qualité du travail et des projets

Chaque freelance est différent, il y a des débutants comme des expérimentés. Généralement, ce sont qui ont le plus d’expériences, qui ont réalisés beaucoup de projet pour différentes entreprises et qui ont une bonne réputation qui s’en sortent le mieux.

Mais pourquoi un débutant serait-il différent? Tout simplement parce qu’il n’a pas ou peu de référence ou bien manque d’expérience, qui fait fuir les futurs clients. Même si les clients sont exigeants, l’expérience ne doit pas être le seul « atout » à leurs yeux. Pensez aussi que la qualité du travail est un avantage. Montrez votre travail que vous avez réalisé (article, blog, portfolio), cela pourrez leur changer d’avis, on ne sait jamais.

En fonction du projet et du budget

Ce n’est pas parce qu’un freelance a fixé ses propres prix qu’il ne doit pas respecter le futur projet et le budget du futur client. En effet, chaque client est différent.

Il se peut qu’il ne possède pas beaucoup de moyen, par conséquent le freelance devra le respecter si il ne souhaite pas perdre ce fameux client pour une question d’argent. Avoir une certaine éthique peut avoir un côté positif!

Attention aux pièges des tarifs pour un freelance

Quels sont les pièges à éviter pour un freelance?

3 pièges les plus récurrents.

Ne bradez pas vos prix!

Beaucoup d’auto-entrepreneurs, surtout les débutants, cassent leurs prix pour attirer le client. C’est ce qu’il ne faut pas faire! Tout simplement parce que le client croit qu’un débutant coûte moins cher. Affichez un prix correct ou trouvez un juste milieu. Vous allez devoir penser au temps que vous allez passer pour effectuer votre mission et aux charges et frais que vous allez devoir payer.

Ne surgonflez pas non plus!

Un prix exorbitant fera fuir le futur client. En augmentant de façon exponentielle vos tarifs, le client va se sentir « berné » et puis surtout ne les faites pas gonfler sous prétexte que vous êtes le seul à proposer ce service (personnellement, c’est ce que j’ai fais et c’était une véritable erreur).

Ne surévaluez pas vos revenus!

La vie d’un freelance ne se résume pas à avoir un revenu mirobolant et de vivre d’amour et d’eau fraîche. Il ne faut pas oublier de déduire les frais, les charges, les impôts, que vous allez passer du temps dans votre comptabilité, administration et dans la prospection. Enfin, votre chiffre d’affaire n’est pas l’équivalent de votre bénéfice.

(4 commentaires)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :