Animation des réseaux sociaux: 5 erreurs à éviter

Article mis à jour le 28/03/22

Il peut arriver qu’une communication digitale soit mal gérée ou est très mauvaise. Pourtant ce type de communication est devenu presque un enjeu stratégique pour les entreprises sur les réseaux sociaux.

Facebook, Twitter, Instagram…..tous ces noms connus ont un sacré impact digital et communicatif auprès des clients, consommateurs et abonnés. Les réseaux sociaux ont littéralement fait disparaître le téléphone du service après-vente (SAV).


Les réseaux sociaux: communiquez autrement

Ces plateformes de réseautage ont remplacé tout ce qui faisait office de communication d’une entreprise à un client. La communication indirecte est devenue digitale depuis de nombreuses années et la pandémie du COVID-19 a fait accentuer ce type de communication.

Les entreprises estiment que le digital a un impact positif sur eux, c’est le cas également des réseaux sociaux. Ils apportent une certaine fluidité à la communication mais c’est aussi une autre technique d’approche pour les clients. En effet, il est plus intéressant d’interpeller l’entreprise à travers un chatbot sur la page Facebook que de téléphoner en espérant une réponse rapide.

Les réseaux peuvent être aussi un espace de communication qui détériore l’image de l’entreprise et où les clients règlent leurs comptes. Il est important d’élaborer une bonne stratégie sur les réseaux sociaux pour ne pas que cette image ne se détériore encore plus. Vos abonnés sont aussi vos clients.

D’abord qui s’occupe de l’animation sur les réseaux sociaux?

Clients heureux postant un avis positif, consommateurs excédés par la qualité des produits/services, ou abonnés en manque d’information, cela arrive à toute entreprise.

C’est le premier rôle du community manager, celui d’animer les réseaux en leur fournissant les réponses adéquates et de répondre à leurs besoins. D’autres rôles lui seront attribués comme la création de contenu, l’élaboration de stratégie et la pratique d’une veille informationnelle.

Si vous avez décidé de vous lancer dans cette aventure et c’est tout à fait louable, 6 erreurs doivent être évitées à tout prix.

1- le manque de conversation

C’est le premier rôle du community manager: converser avec la communauté donc à l’animer. Il entre dans une conversation de manière ponctuelle et aisément.

Il représente l’image de l’entreprise pour lequel il travaille et la communauté s’adresse directement à celui qui l’anime. Manquer de conversation n’est pas bon signe, cela prouve son désintéressement total vis à vis des abonnés et à l’entreprise ou bien qu’il ne sait pas quoi écrire.

Élaborer une stratégie social media. Engager une conversation aux membres les plus actifs et positifs (interactions, commentaires, avis) et qui peuvent être représentés comme  » ambassadeurs « . Montrez le côté  » humain  » de la boîte et interagir efficacement en conversant à partir d’un commentaire.

2- l’absence de réponse

femme songeuse

Réponses inappropriées, tardives voir absentes sont des interactions qui peuvent mettre à mal l’image de l’entreprise. Les clients/consommateurs le feront savoir directement sur les réseaux sociaux et restent le moyen de communication direct entre l’entreprise et les clients/consommateurs. L’absence de réponse est plutôt mal perçue.

Généralement, ce n’est pas le community manager qui propose seul la solution mais bien l’entreprise. Mettre en place une stratégie pour répondre aux questions/commentaires/avis afin d’apporter la bonne solution. Répondre dans la mesure du possible, c’est être à l’écoute des attentes.

3- la mauvaise gestion sur les différents réseaux

C’est le fait d’être  » présent  » sur un réseau et  » absent  » sur un autre. Le risque majeur est de se diviser en 4 pour répondre à toutes les communautés sur tous les réseaux sociaux. C’est une erreur de croire qu’une audience sur Facebook est la même sur Twitter. Chaque réseau est totalement différent notamment dans l’utilisation et dans le comportement des utilisateurs.

S’entourer d’une bonne équipe social media. L’équipe comprend le fonctionnement du réseau et se chargera de créer une stratégie en fonction de celui-ci.

4- l’égoïsme à l’état pur

Ca ne se voit pas directement mais il suffirait de lire les publications ou commentaires.

« Notre marque est bien meilleure que X »

« Notre entreprise est la meilleure de la ville! »

« Nos produits sont de bonnes qualités que X! »

Nous, nos, notre c’est lassant! En faire trop pour une entreprise est embarrassant surtout pour l’image, la notoriété et le-réputation. Toutes les entreprises se valent et la valeur entrepreneuriale est importante.

Le community manager doit faire en sorte de donner une bonne image de l’entreprise auprès de la communauté. Préparer des réponses claires, répondre avec spontanéité et ferveur, cela donnera du baume au cœur.

5- l’inexpérience du CM

Être community manager ne s’apprends pas en un jour et sous prétexte qu’il connait le mode de fonctionnement des réseaux sociaux. L’erreur monumentale serait de recruter une personne qui n’a aucune connaissance ni expérience dans le social media.

Recruter une personne expérimentée ou qui a des connaissances accrues dans les réseaux sociaux. Il doit s’approprier de la culture de l’entreprise et du marché pour être réactif et efficace dans ses actions.

6- le manque de stratégie

feuille blanche

Si vous avez décidé de vous investir dans la communication digitale sur les réseaux sociaux, vous ne pas y parvenir sans la moindre stratégie. Posez vous les bonnes questions:

  • quel genre de contenu les plaisent-ils?
  • quelle est l’audience principale?
  • quel contenu consomment ils le plus?
  • quels sont les objectifs à atteindre?
  • combien va coûter la campagne?
  • quels KPIs choisir?
  • qui va produire du contenu?

Votre stratégie consiste à répondre aux questions mais aussi à mener les actions qui permettront d’atteindre vos objectifs. Votre entreprise a besoin de nouveaux défis, d’avoir plus d’abonnés ou bien de choisir un nouveau réseau pour élargir une autre cible.

Dans l’élaboration de votre stratégie, vous allez:

  • définir les objectifs atteignables et réalisables, plus les KPIs,
  • choisir les bons réseaux en fonction de votre cible,
  • déterminer les contenus qui plairont à votre cible,
  • allouer un budget raisonnable,
  • suivre les performances de vos actions

N’oubliez pas aussi de déterminer les tâches à effectuer pour chaque membre de votre équipe.

En conclusion

Un community manager est le roi des réseaux sociaux, il connaît par cœur le fonctionnement de chaque réseau et il est compétent dans son domaine. C’est donc à lui d’animer la communauté et aussi de donner une bonne image de l’entreprise.

Le problème est de ne jamais confier la gestion des réseaux à quelqu’un qui n’a ni expériences ni compétences. Au risque de voir l’image de votre entreprise se dégrader d’où l’importance aussi de créer une bonne stratégie pour répondre aux besoins de vos abonnés.

Publié par Rébiha Lespinasse

Consultante en SEO, blogueuse et entrepreneuse du Nord, je suis une très grande passionnée de l'univers du SEO. Je suis aussi une férue d'informatique et des jeux vidéos.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :